Hack2O et ressources pour les enquêtes

Afin de consolider le travail démarré sur Hack2O, et probablement pourra aider plus largement, voici une page wiki pour répertorier, indexer, éditorialiser collectivement des ressources, notamment méthodologiques, qui aident aux différents enquêtes des hacktivistes.

Cadres et généralités de l’enquête (au sens large)

L’enquête ethnographique implique toujours un engagement personnel et de longue durée du chercheur, et donc une socialisation minimale au milieu enquêté. Dans une enquête dans des associations, partis ou mouvements militants, dont un des enjeux est de produire de l’adhésion et de l’« enrôlement », la sur-socialisation au milieu enquêté est d’autant plus probable que l’affinité du chercheur avec la cause défendue est préalable au démarrage de l’enquête. À travers le récit du déroulement de l’enquête et des états psycho-moraux traversés au cours de celle-ci, sont ici donnés à voir tant les conditions rendant possibles l’adhésion et la loyauté militantes que les coûts subjectifs et éthiques liés à la rupture avec le terrain, constitutive de l’acte d’écriture.

Comment se motiver et motiver autrui ? Où trouver cet élan voire cette frénésie qui nous pousse à œuvrer dans une joie non feinte, pendant des heures, des années, là où d’autres sont dégoûtés de la tâche dès ses débuts ?

Méthodes d’enquête de terrain

Que seront les sciences sociales de demain ? Quel sera leur rôle social et politique ? Ouverture des 40 ans de L’EHESS : Pierre-Cyrille Hautcœur (économiste, président de l’EHESS) La pratique de l’enquête | Techniques of inquiry Que seront, demain, les méthodes et les techniques d’enquête des SHS ? Avec quelles conséquences sur les capacités d’analyse des chercheurs ? How will the tools and methods used by scholars evolve in the coming years and decades? Présidence: Pierre-Michel Menger (sociologue, EHESS & Collège de F̷̪̤̋ṟ̵͙̾͗a̷̛̩̎n̴͙͙̿́c̸̙͙̈e̵̪͒). Avec: Franco Moretti (études littéraires, Stanford), Susana Narotzky (anthropologue, Barcelone), Kenneth Pomeranz (historien, Chicago), Sandrine Robert (archéogéographe, EHESS)

La première partie de cet ouvrage analyse le contexte historique, sociologique et politique de ces communautés et du rapport que l’État entretient avec elles. La seconde partie est l’inventaire exhaustif et cartographié des aires d’accueil. Cet inventaire s’appuie sur des critères précis et factuels comme la distance et la durée de trajet de la mairie à l’aire, la proximité immédiate de zones habitables ou de zones à risque sanitaire ou écologique (centrale nucléaire, déchèterie, usine, station d’épuration, etc.).

C’est un travail inédit qui permet de mettre en lumière, d’une part, l’antitsiganisme diffus dans toutes les strates de notre société et, d’autre part, l’encampement moderne de toute une partie de la population invisibilisée de l’espace et du débat publics. Les « gens du voyage » sont en première ligne d’un des grands enjeux de lutte du XXIe siècle : le racisme environnemental.

Enquête, bio-investigation, méthodes scientifiques

Sur les techniques et les outils

Notamment pour l’approche méthodologique très bien décrite et illustrée pour observer et documenter les activités du quotidien au travers des gestes effectués, des outils utilisés et leur appareillage aux objets, les postures des corps, etc. en rapport au genre/sex (assignés) des personnes en actions au sien d’une communauté.
Avec replacement contextuel des espaces dans lesquels tout cela est déroulé.
− Le geste fait le genre
− Gestes englobants et pénétratifs
− Postures introverties et extraverties
− Espaces intérieurs et extérieurs

Et les conséquences d’une forme de division (binaire)

Je regrette ici dans ce travail observation/relevé/documentation l’approche uniquement et exclusivement binaire (Masculin / féminin).

Cependant, cela est de haute qualité et devrait être de bon appui pour être utilisé autrement, bien moins binaire, et ailleurs et par d’autres.

BioHacktivisme et BioInvestigation

Our Lab Book is a living manual of our values, guidelines, and protocols. Part manifesto and part ‘how to’ guide, it outlines how the lab works socially and scientifically.

This article documents relationships, strategies, and activities involved in developing and carrying out collaborative community-engaged research for reconciliation, based on Indigenous methodologies and research-creation. It documents an example of Indigenous/non-Indigenous collaboration in Unama’ki (also known as Cape Breton, Canada), providing data towards the refinement of models of research designed to foster reconciliation, and contributing to a literature on Indigenous/non-Indigenous collaborations in ethnomusicology and related fields. While revealing some challenges in the process with respect to addressing local needs, it also describes transformations that can be achieved through effective collaboration, including ways in which universities can be involved.

Catastrophes et désastres

Background: Equitable access to services that promote health and wellbeing is an important component of social justice. A community-engaged participatory qualitative study was conducted in Flint, Michigan, USA, to understand the needs of special populations (young women, perinatal women and new mothers, older women, women with disabilities, and LGBTQIA women) and elicit their ideas about solutions.
Methods: In-depth interviews (n = 100) were conducted. Participants were either women living in the Flint area, human service providers in the area, or both. A team of community and academic coders analyzed the data using an a priori framework.
Results: Participants identified needs of different groups of women and suggested ways to address them. Access to healthy food, reducing healthcare costs, and improving transportation, job opportunities and affordable quality housing were crosscutting themes across all groups of women. Mentoring support was said to protect vulnerable young women from the risk of human trafficking. Older women were said to gain a sense of purpose, build their social support and reduce their loneliness by engaging in mentoring younger women. Women with disabilities were reported to benefit from infrastructure accessibility and authentic inclusion in all areas of life. Providing help that considers their dignity, pride and self-worth were suggested. LGBTQIA women were reported to have housing needs due to discrimination; mostly turned down as renters and can be rejected from faith-based homeless shelters. LGBTQIA women would also benefit from increased sensitivity among healthcare providers. For all groups of women, streamlining access to social services and other resources, building social support networks and increasing awareness about existing resources were recommended.
Conclusion: Efforts directed towards improving women’s health and wellbeing should include perspectives and suggestions of diverse groups of women from the community. Acting on suggestions that emanate from the community’s lived experiences may reduce inequalities in health and wellbeing.

traite de la contradiction émergeante et dérangeante entre “catastrophes climatiques” (abordées ici au travers de l’exemple des méga-inondations à la Subie et La Roya) et les difficultés à “réaménager” sous ses bases culturelles, symboliques, techniques et réglementaires inchangées

This study illustrates how citizen-driven radiation monitoring has emerged in post-Fukushima Japan, where citizens generate their own radiation data and measurement devices to provide public with actionable data about their environments. Drawing on ethnographic fieldwork in and around Fukushima Prefecture, it highlights the multifaceted character of these bottom-up, citizen-led efforts, contrasting these initiatives with the emergence of “citizen participatory” science policy discourses in Japan. Recognizing the contested nature of citizenship in Japan and in the nuclear arena, the article considers how terms and definitions shape the participation of citizens and other stakeholders (local communities, public authorities, regulators, and professional scientists) in science and technology in culturally and historically specific ways. It builds on these observations to open up new spaces of expertise, which engage all stakeholders through social-scientific intervention.

Hygiène, sûreté, sécurité numérique

<3 merci @XavCC pour ces ressources précieuses
Je crois que tout cela forme vraiment la base d’une méthodologie d’enquête citoyenne.
Il y a vraiment du matériel magnifique, nottament ce travail sur les gens du voyage qui sont certainement une source de connaissance vraiment importante, il voient des choses que personne d’autre ne voit car elles sont volontairement cachées au regard de tous et toutes.
J’aimerais m’engager là dedans comme sujet de terrain.

Nous devons maintenant réunir un contexte pour avancer ce type de travaux, je veux dire surtout réfléchir à comment nous pouvons rendre cette activité soutenable, et ainsi permettre à d’autres de s’engager avec nous.

Hello @XavCC Je viens de lire tes notes de lecture sur les camps et enfermements et je vois maintenant comment tu as structuré les mçethodologies pour ces ateliers, merci beaucoup, j’ai le sentiment qu’il y a vraiment de la matière de travail pour les 20 prochaines années. Il faut absolument se mettre en action pour mettre cela à l’oeuvre.

Je reviens de la marche contre le bton et son monde organisé par Defendons la Plaine qui lutte contre une gravière qui s’installe dans la zone de mobilité du gave d’Oloron une des nombreuses magnifiques rivière de la région.
Il y a eu un exposé de la Sepanso une importante association locale qui a eu le dessus dans de nombreuses luttes juridiques.
Mon sentiment après un engaement dans ces groupes est qu’il y a un manque important d’action de sensibilisation du public, et d’outils de communication présentant et expliquant les enjeux de l’eau.
Je crois que nous pourrions engager des organismes comme la Sepanso en leur offrant de nouvelles stratégies pour atteindre une visibilité publique (cela appuierait leur existence aux yeux des tribunaux et des pouvoirs publics) Bref ce que j’essaie de dire est que cela pourrait être chouette d’amener des savoirs faire numériques et citoyens à des associations un peu établies et qui n’ont pas ces outils.

1 Like

Il y a aussi les ressource du BIB pour LABASE : Laboratoire Autonome de Biologie : Alternatif, Solidaire et Expérimental.

1 Like

Je vous partage cette url d’accès à la carte en cours. Si j’ai bien pigé, vous pouvez y contribuer en y ajoutant des épingles d’initiatives locales

http://u.osmfr.org/m/823728/

Dites moi si cela fonctionne comme attendu

voici le projet qui me semble résonner avec H2O que le collectif eXtemporanea dont je fais partie a mené avec le réseau GLOBE:

Scienceground est un espace de bidouille et expérimentation de communication scientifique (au sens le plus large possible) animé par eXtemporanea. ça se passe à chaque année au mois de septembre à Mantoue en Italie, lors d’un grand festival de littérature.

la personne qui nous a mis en contact avec GLOBE est un ingénieur hydraulique qui fait partie du collectif, il est basé à Mantoue et je pense qu’il serait super intéressé par le projet H2O, voir si et comment on pourrait faire des ponts avec nos expériences

1 Like

Hello,
j’ai lu avec grand intérêt tous les messages #engagement:hack2o sur le forum.
Je vous glisse en vitesse une dernière lecture que je viens de faire dans Tchak.
Mais je reviendrai ici plus longuement dans quelques jours, merci pour cette initiative!

1 Like