Devezh mat et présentation

Bonjour à vous habitantes et habitants de cet espace.

Devez mat : Bien le bonjour en breton

Je viens me poser ici après quelques échanges via Fediverse et je vous écris quelques mots après une période de timidité depuis la création de mon compte.

Prendre soin du monde était déjà une apostrophe qui m’attirait et les contenus et échanges que j’ai pu parcourir me semble confirmer le bien que je ressens et pense au sujet de cet espace. Merci pour ce que vous y avez fait et mis et l’ambiance semble paisible, quand bien même des sujets durs sont abordés.

Ainsi, il est temps pour moi d’y commencer des formes de participation.

Un bonjour et une courte présentation feront alors office de démarrage.

Je suis un peu à l’Ouest, cela pouvant être relativisé selon le point de vue d’observation. Je suis impliqué dans divers petits bouts de trucs libres et ouverts qui parfois peuvent être assemblés ensembles − et je tiens avec cœur à cette diversité. Un peu expérimenté en science du vivant, bio-trucs ou bio-machins hors de sentiers institutionnels, avec une appétence pour la culture critique et ce que furent les émergences de contre-cultures.

Je bricole, bricode, décode, écris, tente d’enregistrer des sons depuis peu, tente de faciliter des rencontres.

Biodesign, biohacking, biomimétisme, tiers-lieux, libre et en sources ouvertes, indé et auto et inter organisation, pourraient être des mots clés pour résumer trop vite fait.

Au plaisir de vous lire, au désir de contribuer et d’échanger,

Xav

2 Likes

Salut @XavCC, ongi etorri[1] sur :ps: !

Nous avons publié dans JoPP un texte un peu provocateur – mais qui n’a pas reçu tant d’écho – où nous commencions ainsi en mettant en question la notion de tiers-lieu :

Cela t’inspire-t-il ?

Je vois que tu t’es également inspiré du manifeste Biopunk de @maradydd pour celui de Biome. Small world.


  1. bienvenue en Basque, j’ai toujours pensé que les Bretons et les Basques partagent quelque chose de singulier. ↩︎

Merci @how pour l’accueil

Oui j’ai bien lu et relu votre texte dont je partage plusieurs abords. J’en discute de temps en temps avec Antoine Burret.

Je voulais m’appuyer sur votre texte pour bloguer une rélfexion sur la toxicité des tiers-lieux[1][2][3]. En ré-affirmer qu’il sagit probablement de rappeler que tiers-lieux sont des processus que l’on peut faire parfois et non pas des murs et un plafond (physique ou symbolique). Et aussi d’autres trucs dedans ce texte que vous abordez.

Puis je me suis laissé embarqué dans ce proto-texte https://via.hypothes.is/https://stylo.ecrituresnumeriques.ca/api/v1/htmlArticle/5dd4531f438e94001875441d?preview=true
Et là votre « Il n’y pas de tiers-lieu » à bien nourrit mes réflexions nocturnes.

J’aurais peut-être été mieux inspiré de vous signifier mon grand intéret pour votre article avant.


  1. Réflexions sur la toxicité et les Tiers Lieux, Movilab https://movilab.org/wiki/Réflexions_sur_la_toxicité_et_les_Tiers_Lieux ↩︎

  2. Faire tiers-lieux éphèmeres et redondants https://notes.ecrituresnumeriques.ca/baaJU4q6Q5y4-aMu6JoOqA.html ↩︎

  3. Tiers-lieux Enjeux critiques et Communs https://movilab.org/wiki/Enjeux_critiques_et_Communs ↩︎

Ah non ! Sans quoi j’aurais loupé toutes tes références… De la lecture en perspective. :slight_smile:

Hybrid & Fragile Aesthetics  |  ParticipateEngageCooperate