Problématiques

Continuing the discussion from Possible Interrogations:

Logiciel libre

notion de liberté (liberté comme responsabilité) - liberté individuelle / collective

Altérité

Externalisation («externalité») - altérité - tiers exclus - dégagement

Sensorialité

Ce que nous appelons communication, que nous envisageons comme étant immédiateté est finalement un échange fortement médiatisé, ce qui nous permet de rejoindre instantanément un important réseau de personnes, est aussi ce qui transforme la perception de l’autre. La rencontre physique rend dérisoire l’omniprésence des écrans et permet de supérer la dramatisation des narratifs de masse, la réduction de la perception à quelques pixels lumineux, pour conforter l’engagement par une relation qui si elle n’est qu’une parmi tant d’autres assure par sa matérialité la possibilité d’une émergence.

média - massification - intermédiation («image qu’on reçoit») - sensorialité - omniprésence des écrans

Puissance d’agir

placement d’un point de puissance qui rèfère à des existants invisibilisés plutôt que d’un point d’impuissance qui réfère à des puissances extérieures reconnues (notoriété).

Pourquoi utilise-t-on un logiciel libre:

Lets start this story by this place we are in PaF we are eager to spend this time exchanging organizing together and develop further what is being said.

We are here each one porting different projects that will be nourished from our interactions, maybe a tour one word each person to qualify the projects.

Introduction:
Technology is there embedded in every aspect of the our production and essential to any politic organization and creative practice. Its there and everywhere.
examples.

Start:
What do you do with technology, how do you relate to others from your computer.here we can use the card game, ask people to describe a situation, give a practical example, take a role in the situation, transform the situation, bring consequences.
what do you do could be:

  • construct a visual environment

Il s’agit de mettre en valeur le rôle du non-technicien dans l’élaboration d’un logiciel. Autrement dit, de déconstruire ce qu’est un logiciel dans la mesure où, contrairement à un outil mécanique dont l’usage peut suffire à émanciper l’usager, le logiciel, par la fluidité de sa matérialité et son apparente innocuité, ainsi que par la mise en jeu de tout ce qui n’est pas le corps, peut influencer plus profondément, de manière furtive et fourbe, le rapport au monde même.

Cela ne signifie pas qu’un outil mécanique n’est pas générateur d’aliénation, mais cela signifie que s’il est moins évident qu’il se développe une aliénation au logiciel, il est aussi plus facile d’adresser collectivement cette aliénation, car il est matériellement bien plus abordable d’écrire du code que de fabriquer des machines.

Exemple simpliste d’aliénation : quelles sont les opérations nécessaires pour effectuer un copier-coller ? Un·e utilisat·eur·rice de logiciel propriétaire (ou «privatif», tels Windows ou Mac), répondra par une séquence de quatre opérations : 1) sélectionner le texte à copier, 2) presser la touche de contrôle et la touche C, 3) sélectionner la destination, 4) presser la touche de contrôle et la touche V. Un·e usag·er·ère de logiciel libre pourra répondre par une séquence de 3 opérations : 1) sélectionner le texte à copier, 2) sélectionner la destination, 3) middle-click

4 posts were merged into an existing topic: Card Game

Hybrid & Fragile Aesthetics  |  ParticipateEngageCooperate