Démontage Partie

Suite à la discussion Feminist Infrastructure, j’amorce ici une discussion pour avance sur l’idée de mettre en place des « Démontage Partie » avec Petites Singularités.

Intention

Concevoir ensemble un format d’espace-temps éphémère et reproductible (par exemple : un atelier), qui vient en complément cohérent avec le jeux de cartes https://3ts.lesoiseaux.io (avant, ou pendant en parallèle ou après ?).

Un atelier ancré et politiquement assumé dans les combats LGBQI+ et féministes.

Il s’agit de profiter d’un objet ou concept du quotidien, presque insignifiant tellement il est quotidien, ou invisible car ultra spécifique à une communauté invisibilisée, et de le démonter, le désassembler, le défaire, et se servir du moment pour discuter des questions politiques « enfermées » dans cet objet et aussi produire en plan de cet objet et un nouvelle stratégie de remontage avec nouvel usage / nouvelle fonctionnalité.

Exemples (non exhaustifs, uniquement pour illustrer) :

  • un auto-tests HIV,
  • un médicament hormonal,
  • un site web de démarches administratives
  • Une orange
  • Presque tout et n’importe quoi
    etc.

On démonte des objets physiquement tout en démontant des héritages et des concepts

Contexte

Depuis 2016, j’ai créé et aminé des ateliers « Biopanique, Cuisine, et Féminisme » (rétro-ingé et hacking et biohacking en éducation populaire) avec le Biohackerspace.

« Nous sommes les marges qui s’imposent dans l’espace visible. Un choc esthétique au milieu de la pièce principale » Une pote transe lors d’un des atelier dans un bar d’une salle de spectacle

J’ai également contribué à « GenderSec Training ».

Et aussi Exposing The Invisible

D’autre part, peut-être connaissez vous déjà :

  • Les repair cafés
  • Les chiffro-fête
  • Install party
  • Atelier Corps, genre, art
  • atelier auto gényco
  • Les cercles thématisés en non mixité et/ou mixité choisie

et bien d’autres.

Invitation

Aller, essayons de concevoir ensemble des espaces-temps où l’on démonte, où l’on casse, où l’on retourne le concept d’Unboxing, où le se fait plaisir et du bien en reprenant de la puissance par le démontage.

1 Like

Excellent j’aime beaucoup l’idée d’un laboratoire ou l’on se salit les mains pour comprendre c’est vraiment important pour moi aussi.
D’un coup je pense à Martha Rosler et la sémiotique de la cuisine…
Ok du coup on réfléchi a quelque chose associant les 2 principes,on verra en fonctions des possibilités pour mettre en place quelque chose de concret.

1 Like

Hybrid & Fragile Aesthetics  |  ParticipateEngageCooperate