De la revue au collectif : la conversation comme dispositif d’éditorialisation des communautés savantes en lettres et sciences humaines

Je ne me souviens plus par quel biais j’ai obtenu ces références, elles traînent, ouvertes dans des onglets non-lus depuis quelques jours, aussi je les propose ici car elles me semblent pertinentes à notre approche conversationnelle du collectif.

Il y a d’abord la thèse de Nicolas Sauret, puis les fragments suivants :

Il est possible que la source nous vienne de PiNG (@julbel) comme je vois cette intervention liée sur l’histoire des controverses scientifiques :

super !

http://pad.numerique-en-commun.fr/recherche-creation

J’avoue avoir du mal à saisir la portée de ce concept « recherche-création ». Ici, nous pratiquons la recherche-action, ancrée dans le réel, dans le quotidien, dans la radicalité politique, clairement anti-capitaliste, voire iconoclaste – l’université s’effondre de tout son orgueil aux pieds de la diversité et de la fédiversité. C’est sans doute ce que nous qualifions d’interdépendanse – la partie sur Prométhée et Épiméthée me semble aujourd’hui trop masculine pour être encore valide dans notre milieu, j’aimerais y trouver une remplaçante… Peut-être, justement, Pandore et Circé…

1 Like

Il y a quelques suites à cela :

Tiens XavCC, je t’ai pas dit a toi que je quittais PING pour aller naviguer vers les ondes de la radio associative jetFM a Nantes ?

WoW @julbel ! Sacré changement. J’aimerais bien que tu me racontes tout ça.

Aussi, je serais à Nantes en Février (FDLN), peut-être l’occasion d’organiser un petit truc ?

Hybrid & Fragile Aesthetics  |  ParticipateEngageCooperate