Aspie Friendly

Nous, les neuro typiques :
Nous naissons hyperconnectés, avec des milliards de synapses. En grandissant, notre cerveau se spécialise grâce au processus dit « d’élagage synaptique » pendant lequel les synapses inutiles sont éliminées. En clarifiant le réseau, notre cerveau affine ses performances et augmente notre développement neurocognitif nous aidant ainsi à trier les informations, gérer nos émotions, hiérarchiser nos ressentis sensoriels, nous conformer à une norme sociale.

Eux, les autistes :
Ils naissent hyper connectés, avec des milliards de synapses. Mais l’hyperactivité de la protéine mTOR entrave l’élagage synaptique ce qui provoque un excès d’informations circulant dans le cerveau ou hyperconnectivité qui engendre une surcharge sensorielle permanente. L’ apprentissage des cognitions sociales va se faire par le biais de l’expérimentation intellectualisée. Leur appréhension du monde se fait de façon complètement atypique et totalement intrigante : ce lien vous amène à une vidéo du conte « Le petit chaperon rouge » réalisé de façon a être compréhensible par un autiste https://www.youtube.com/watch?v=-LF5M9nlFQs

Il y a encore du chemin à parcourir pour faire évoluer le regard porté sur l’autisme, mais d’ores et déjà des entreprises ont su exploiter les atouts de ces personnes extra-ordinaires :

1 Like

Je viens de tomber sur un blog expliquant le besoin de solidarité face à différents abous dont sont victimes des personnes autistes, je crois que c’est un document assez rare et assez valide alors que l’on plonge de plus en plus dans les question de la manipulation en ligne et de différents abus.

Hybrid & Fragile Aesthetics  |  ParticipateEngageCooperate